Evénement

Great coat of arms of Grand Duke Henri of Luxembourg.svg

Baptême d'un prince capétien au Vatican


S.A.R. le prince Liam de Luxembourg, né à Genève le 28 novembre 2016, a été baptisé ce samedi 22 avril en la basilique Saint-Pierre de Rome, à la chapelle des chanoines, en présence de la Famille grand-ducale de Luxembourg. 

Quarante-deuxième successible à la Couronne de France (et troisième à la Couronne de Luxembourg), il est le deuxième enfant de LL.AA.RR. le prince Félix de Luxembourg, prince de Nassau et frère cadet de S.A.R. le prince héritier de Luxembourg, et de la princesse Claire.


Blason LU Henri de Luxembourg (écu pour les grandes armes).svg

Dans un mois...

le pèlerinage légitimiste au Puy-en-Velay

Citation

"Politiquement, la faiblesse de l'argument du moindre mal a toujours été que ceux qui choisissent le moindre mal oublient très vite qu'ils ont choisi le mal".

Maison du Roi

Visite de LL.MM. le Roi et la Reine en Russie

Pour son anniversaire,

S.M. le Roi à Moscou 

sur les traces de son ancêtre

Moscou 25 avril 2017 : Prince Louis de Bourbon & Princesse Marie-Marguerite

« Le Prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou et Chef de la Maison de Bourbon, accompagné de la Princesse Marie-Marguerite de Bourbon, duchesse d’Anjou, son épouse, est à Moscou où il visite aujourd’hui, 25 avril, jour anniversaire de la naissance du Roi Saint Louis son aïeul (1214) et jour anniversaire de sa propre naissance (1974), l’exposition Saint Louis et la Sainte-Chapelle au Kremlin sous la conduite du Ministère russe de la Culture. »
Secrétariat de Mgr le duc d'Anjou

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout, chaussures, ciel et plein air
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, plein air
L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, intérieur
L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

25 avril


Litanies mineures du 25 avril

(A Rome : Litanies majeures)

V/ Domine salvum fac Regem.
R/ Et exaudi nos in die qua invocaverimus Te.

V/ Domine exaudi orationem meam.
R/ Et clamor meus ad Te veniat.

Oremus.
Quaesumus, omnipotens Deus, ut famulus Tuus Ludovicus Rex noster, qui Tua miseratione suscepit regni gubernacula, virtutum etiam omnium percipiat incrementa quibus decenter ornatus est, et vitiorum monstra devitare, hostes superare, et ad Te, Qui via, veritas et vita es, gratiosus valeat pervenire. Per Christum Dominum nostrum.


Nous Vous prions, ô Dieu tout puissant, pour Votre serviteur notre Roi Louis, qui par Votre miséricorde a reçu le gouvernement de ce Royaume : qu'il reçoive aussi l'accroissement de toutes les vertus par lesquelles, ennobli comme il convient à son état, il évitera la laideur des vices, sera vainqueur des ennemis, et Vous soit assez agréable pour parvenir jusqu'à Vous qui êtes la Voie, la Vérité et la Vie. Nous Vous le demandons par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

Indulgence papale

"Quiconque prie pour le Roi de France jouit de dix jours d'indulgence par le pape Innocent IV" 
(Plaque du bénitier de S.-Louis-des-Français à Rome)

Lettre du 25

Lettre mensuelle
aux membres et amis de la Confrérie royale
pour le 25 avril anno Domini 2017


"Appelez tout le peuple et montrons-lui son Roi !"


Mardi 25 avril 2017,
43ème anniversaire de la naissance de S.M.T.C. le Roi Louis XX.

Au milieu des singuliers égarements de ce monde, au milieu des singuliers égarements d'une grande partie des catholiques, au milieu des singuliers égarements des Français, au milieu des singuliers égarements d'un bon nombre de ceux qui se disent royalistes, il incombe au petit troupeau des membres de la Confrérie Royale d'être "différents" et d'être plus que jamais "forts et fidèles".

Différents !


- Dans ce monde, dans cette Eglise, dans cette France, dans ce microcosme royaliste, la grande majorité des personnes ne réfléchit plus, n'est plus capable de penser et d'agir par soi-même, n'est plus en mesure de poser un raisonnement solide et cohérent, n'a plus la capacité d'énoncer des connaissances et une argumentation consistantes, capables d'entraîner l'adhésion de l'esprit, de l'âme et du coeur de ses interlocuteurs autrement qu'en s'adressant à leur sentimentalité ou à leurs passions.

En face de cela, il est plus que jamais nécessaire et urgent que chacun des membres et sympathisants de cette Confrérie Royale ait le souci constant de se former, d'étudier la doctrine royale légitimiste autant que la doctrine catholique, d'approfondir sans cesse ses connaissances historiques et les principes de la Royauté capétienne traditionnelle.

Sans cela, on aura beau arborer des fleurs de lys à sa boutonnière, on aura beau crier à tout bout de champ : "Vive le Roy ! Vive Louis XX !", on aura beau courir ici ou là avec des drapeaux et des bannières : on ne sera pas solide et on court le risque d'être entraîné dans des voies sans issue.

- Dans ce monde, dans cette Eglise, dans cette France, dans ce microcosme royaliste, la grande majorité des personnes ne prie plus, ne prie pas assez, prie mal... 

En face de cela, il est plus que jamais nécessaire et urgent que chacun des membres et sympathisants de cette Confrérie Royale ait le souci constant de prier mieux et davantage, ne se contente pas de réciter de "pieuses formules" - aussi belles et aussi longues soient elles - , mais plutôt que de "dire des prières" à intervalles réguliers avec plus ou moins d'attention, d'être prière à tout instant et à chaque instant, en toutes ses activités, par une union du coeur et une offrande d'intention qui embrasse, anime et vivifie toute sa vie.

Sans cela, on aura beau arborer des fleurs de lys à sa boutonnière, on aura beau crier à tout bout de champ : "Vive le Roy ! Vive Louis XX !", on aura beau courir ici ou là avec des drapeaux et des bannières : on ne sera que dans l'agitation superficielle et le sel s'affadira jusqu'à n'être plus bon qu'à être jeté dehors et piétiné...

- Dans ce monde, dans cette Eglise, dans cette France, dans ce microcosme royaliste, la grande majorité des personnes ne fait plus pénitence et répugne aux sacrifices... 

En face de cela, il est plus que jamais nécessaire et urgent que chacun des membres et sympathisants de cette Confrérie Royale ait le souci constant de l'expiation, de la pénitence, de la réparation et de l'union à la Croix salvatrice de Notre-Seigneur Jésus-Christ, ne se contente pas d'être "en règle" par rapport aux observances légales du carême et des quelques rares pratiques pénitentielles qui subsistent officiellement, mais soit plus zélé et ingénieux pour offrir chaque jour et plusieurs fois par jour des sacrifices généreux offerts pour la conversion et le salut de la France, pour la personne auguste de notre Souverain légitime, pour la pleine et entière restauration de la Royauté des Lys.

Sans cela, on aura beau arborer des fleurs de lys à sa boutonnière, on aura beau crier à tout bout de champ : "Vive le Roy ! Vive Louis XX !", on aura beau courir ici ou là avec des drapeaux et des bannières : on encourra la terrible sentence tombée des lèvres de Notre-Seigneur Jésus-Christ "si vous ne faites pas pénitence, vous périrez tous de la même manière !" (cf. Luc XIII, 1-5)...

Sans une formation plus profonde et plus solide, sans une prière plus intense et plus constante, sans des sacrifices plus généreux et plus nombreux, nous ne serons jamais "différents" de la masse des hommes superficielle et creuse, nous ne pourrons jamais être "forts et fidèles", nous ne passerons jamais que pour de doux dingues aux yeux de nos contemporains pénétrés des faux principes et des illusions républicains, nous ne travaillerons jamais efficacement à la restauration monarchique que nous prétendons espérer !

Forts et fidèles !

- La force est une vertu ; la vertu n'a pas grand' chose à voir avec le bon point rose attribué à des bambins de maternelle qui n'ont pas fait de bruit et ne se sont pas agités pendant un quart d'heure. La vertu est une espèce de muscle spirituel et moral, que, comme les sportifs, l'on a entraîné et développé.

On n'est pas un légitimiste fort sans un entraînement assidu, et souvent pénible. On n'est pas un légitimiste fort, sans faire d'effort, sans des heures de "musculation", sans des heures de "course" ou des heures de "punching ball" qui mettent en sueur et qui font mal parfois !

- La fidélité ne consiste pas - ou du moins pas seulement - à se souvenir et à organiser des commémorations des hauts faits et de la gloire de la France et des souverains de jadis. La fidélité est une rigueur, une ascèse que l'on exerce aujourd'hui, au jour le jour, et elle exige une cohérence de tous les instants à tous les principes de pensée et d'action qui ont animé la monarchie traditionnelle depuis Clovis jusqu'à la funeste révolution.

"Appelez tout le peuple et montrons-lui son Roi !"

A la scène 7 de l'acte 5 d' "Athalie", le sublime Jean Racine a écrit :
« Appelez tout le peuple, et montrons−lui son Roi :
Qu’il lui vienne en ses mains renouveler sa foi.
Roi, prêtres, peuple, allons, pleins de reconnaissance,
De Jacob avec Dieu confirmer l’alliance,
Et saintement confus de nos égarements,
Nous rengager à lui par de nouveaux serments. »
  
J'aime à actualiser ces vers en y remplaçant le nom de Jacob par celui de Clovis, et à ainsi transposer dans nos temps si misérables le drame biblique merveilleusement mis en scène par Racine :
« Appelez tout le peuple, et montrons−lui son Roi :
Qu’il lui vienne en ses mains renouveler sa foi.
Roi, prêtres, peuple, allons, pleins de reconnaissance,
De Clovis avec Dieu confirmer l’alliance,
Et saintement confus de nos égarements,
Nous rengager à lui par de nouveaux serments. »

- Légitimistes, membres et sympathisants de la Confrérie Royalenous avons pour devoir, pour impérieux devoir, de montrer le Roi légitime au peuple abusé et égaré : le montrer pas seulement par nos - belles et nécessaires certes - fleurs de lys et bannières, pas seulement par les portraits du Prince Louis mis à l'honneur dans nos maisons, pas seulement par notre présence aux diverses manifestations légitimistes organisées çà et là en telles circonstances ponctuelles. Nous devons le montrer par toute notre vie, à travers la cohérence catholique et française, à travers la différence, à travers la force et la fidélité, exprimées par chacun de nos jours et par chacun des instants de chacun de nos jours.

- Légitimistes, membres et sympathisants de la Confrérie Royalenous avons pour devoir, pour impérieux devoir, d'être au bord du chemin de nos contemporains des balises, des poteaux indicateurs qui montrent la route et qui guident le peuple abusé et égaré vers son Roi légitime, et qui le préparent à revenir vers lui et à lui renouveler les serments d'hommage et de fidélité de jadis : c'est ainsi que nous oeuvrerons au renouvellement de l'alliance sainte conclue dans les fonts baptismaux de Reims aux origines de la France ; c'est ainsi que nous combattrons tous les poisons et toutes les funestes conséquences de la révolution impie ; c'est ainsi que, fidèles et aimants sujets, nous pouvons offrir à notre Souverain légitime et bien-aimé le plus beau de tous les cadeaux d'anniversaire.

« Appelez tout le peuple, et montrons−lui son Roi :
Qu’il lui vienne en ses mains renouveler sa foi.
Roi, prêtres, peuple, allons, pleins de reconnaissance,
De Clovis avec Dieu confirmer l’alliance,
Et saintement confus de nos égarements,
Nous rengager à lui par de nouveaux serments. »

Ainsi soit-il !

Frère Maximilien-Marie du Sacré-Coeur.

http://static.blog4ever.com/2015/09/808010/artfichier_808010_5373988_201512233438732.jpg

Maison du Roi

1974 - 25 avril - 2017



En ce 25 avril, la Confrérie Royale présente ses voeux de
Joyeux anniversaire à Sa Majesté le Roi
à l'occasion de ses 43 ans !

Longue vie au Roi !
Vive le Roi !





Citation

Résultat de recherche d'images pour "mgr schneider"

"Quel contraste dramatique offre ce comportement du pape Libère par rapport à cette ferme affirmation de saint Hilaire de Poitiers : « Ne faisons pas la paix au prix de la vérité, en faisant des concessions en vue d’acquérir une réputation de tolérance. Nous faisons la paix en nous battant légitimement selon les règles du Saint Esprit. Il y a un danger à s’allier subrepticement avec l’incroyance sous le beau vocable de la paix » (Hil. Ad Const., 2, 6, 2).

Le bienheureux John Henry Newman a commenté ces faits tristes et inhabituels avec cette affirmation sage et équilibrée : « Alors qu’il est historiquement vrai, il n’est d’aucune manière doctrinalement faux que le pape, en tant que docteur privé, et d’autant plus des évêques, lorsqu’ils n’enseignent pas formellement, puissent errer comme nous constatons qu’ils ont en effet erré au quatrième siècle. Le pape Libère peut bien signer une formule eusébienne à Sirmium, et la masse des évêques peut bien l’avoir fait à Ariminum et pourtant, en dépit de cette erreur, ils peuvent être infaillibles dans leurs décisions ex cathedra » (Les Ariens du IVe siècle, Londres, 1876, p.465).

Résultat de recherche d'images pour "mgr schneider"

Les Quatre Cardinaux avec leur voix prophétique qui demande la clarté doctrinale et pastorale ont un grand mérite face à leur propre conscience, face à l’histoire, et face aux innombrables simples fidèles catholiques de nos jours, qui sont poussés vers la périphérie ecclésiastique en raison de leur fidélité à l’enseignement du Christ à propos de l’indissolubilité du mariage. Mais par-dessus tout, les Quatre Cardinaux ont un grand mérite aux yeux du Christ. A cause de leur voix courageuse, leurs noms brilleront avec éclat lors du Jugement Dernier. Car ils ont obéi à la voix de leur conscience, se rappelant les paroles de saint Paul : « Car nous ne pouvons rien contre la vérité, mais seulement pour la vérité » (2 Cor 13.8). Certainement au Jugement Dernier, les critiques des Quatre Cardinaux mentionnés plus haut, clercs pour la plupart, ne trouveront pas de réponse facile pour rendre compte de leur attaque violente contre un acte aussi juste, digne et méritoire de ces quatre membres du Sacré Collège des cardinaux.

Les paroles suivantes, inspirées par le Saint Esprit, conservent leur valeur prophétique, spécialement par rapport à la diffusion de la confusion doctrinale et pratique à propos du sacrement du mariage en notre temps : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison, ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables. Mais toi, sois vigilant, travaille constamment, fais l’œuvre d’un évangéliste, acquitte-toi pleinement de ton ministère ; sois sobre » (2 Tim. 4: 3-5).

Que tous ceux qui en notre temps prennent encore au sérieux les vœux de leur baptême et leurs promesses sacerdotales et épiscopales, reçoivent la force et la grâce de Dieu afin qu’ils puissent redire, avec saint Hilaire, ces paroles : « Que je puisse demeurer toujours en exil, si seulement la vérité recommence à être prêchée ! » (De Syn., 78). Cette force et cette grâce, nous les souhaitons de tout cœur à nos Quatre Cardinaux, et aussi à ceux qui les critiquent.

23 novembre 2016
+ Athanasius Schneider, 
évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Sainte Marie d’Astana

Résultat de recherche d'images pour "alphonse de bourbon"

Cliquer sur l'image pour voir la vidéo d'Alphonse II sur les élections présidentielles.
Aucun texte alternatif disponible.

Citation

Afficher l'image d'origine"Telle que je la comprends, l’abstention n’est pas un défaut d’affirmation ; elle est au contraire une affirmation et une protestation éclatante. C’est s’affirmer, c’est protester que de dire au pouvoir : les royalistes ne veulent pas se prêter à vos mensonges ; ils ne veulent pas avoir l’air de prendre au sérieux vos prétendues institutions ; ils ne veulent pas, en acceptant une lutte trop inégale, ajouter l’apparence d’une opposition vaincue à votre facile triomphe. [...]
   Croyez-le bien : lorsque le moment sera venu, l’abstention d’aujourd’hui deviendra pour les royalistes un titre et une recommandation de plus devant leurs concitoyens. [...]
   Croyez qu’il m’en coûte de détourner pour un temps les royalistes des fonctions électives et de la vie publique. [...] Mais, j’en suis convaincu, la protestation incessante par l’abstention publique, telle est la vraie mission des royalistes, sous un régime monstrueux qui semble contrarier à plaisir les instincts et les besoins de la France, qui remplace le sentiment moral par le cynisme, la liberté par l’intimidation électorale, les réalités fécondes du gouvernement représentatif par les misérables simulacres d’un constitutionnalisme mensonger".
Henri V
Comte de Chambord

Citation

Résultat de recherche d'images pour "coluche si voter servait à"
Résultat de recherche d'images pour "50000"

Citation

"[...] Henri V, comte de Chambord, résume très bien tout ceci dans sa Lettre aux Français du 15 novembre 1869 :
Ceux [les élus] qui envahissent le pouvoir sont impuissants à tenir les promesses dont ils leurrent les peuples, après chaque crise sociale, parce qu’ils sont condamnés à faire appel à leurs passions au lieu de s’appuyer sur leurs vertus. Berryer l’a dit admirablement : « Pour eux, gouverner, ce n’est plus éclairer et diriger la pensée publique, quelle qu’elle soit ; il suffît de savoir la flatter, ou la mépriser, ou l’éteindre. »
[…] Pour la monarchie traditionnelle, gouverner, c’est s’appuyer sur les vertus de la France, c’est développer tous ses nobles instincts, c’est travailler sans relâche à lui donner ce qui fait les nations grandes et respectées, c’est vouloir qu’elle soit la première par la foi, par la puissance et par l’honneur.
N’est ce pas là les paroles et l’ambition d’un père pour ses enfants ?"

Anniversaires

Résultat de recherche d'images pour "77 ans margrethe danemark"
S.M. la reine de Danemark a eu 77 ans samedi dernier, anniversaire célébré au château de Marselisborg.

La princesse Eléonore de Belgique a joué du violon pour les 57 ans de son père le 15 avril 2017. A droite : le roi des Belges Philippe le 20 mars 2017
S.M. le roi des Belges célébrait le Samedi-Saint ses 57 ans. S.A.R. la princesse Eléonore, sa plus jeune fille, a joué du violon à cette occasion, célébrant quant à elle ses 9 ans le saint jour de Pâques.

La famille royale d'Espagne a assisté à la Messe de Pâques en la cathédrale de Palma de Majorque.

OEufs de Pâques offerts par Fabergé à la famille impériale russe en 1906. (Source ici et )

19 avril

Fête de saint Léon IX
« Sache votre dilection qu’elle doit célébrer solennellement la fête du bienheureux Remy ; car s’il n’est point Apôtre à l’égard d’autres, il l’est du moins pour vous. Rendez donc honneur tel à votre Apôtre et Père, que vous méritiez, selon la divine parole, de vivre longtemps sur la terre, et parveniez par ses prières à posséder la béatitude éternelle ». 

Citation

"L’autorité politique, comme toute autorité — pensons à celle d’un père de famille responsable ou celle d’un supérieur consciencieux — suscite l’amour, le respect, la confiance, l’obéissance libre et spontanée".


Citation

Résultat de recherche d'images pour "confucius""Depuis l’homme le plus élevé en dignité, jusqu’au plus humble et plus obscur, devoir égal pour tous : corriger et améliorer sa personne ; ou le perfectionnement de soi-même est la base fondamentale de tout progrès et de tout développement moral".

Pâques

Saint Jour de Pâques

Résultat de recherche d'images pour "christ ressuscité"
Christus surrexit vere, alleluia !



Résultat de recherche d'images pour "christ ressuscité"


En Temps Pascal,
l'Angélus est remplacé par le Regina coeli.
On y ajoute bien évidemment les trois Domine salvum fac Regem 
et l'oraison pour le Roi.



Regina Cœli, laetare, alleluia,
quia quem meruisti portare, alleluia.
Resurrexit, sicut dixit, alleluia.
Ora pro nobis Deum, alleluia.

V. Gaude et laetare, Virgo Maria, alleluia.
R. Quia surrexit Dominus vere, alleluia.

Oremus : Deus, qui per resurrectionem Filii tui, Domini nostri Jesu Christi, mundum laetificare dignatus es, praesta, quaesumus, ut per ejus Genitricem Virginem Mariam, perpetuae capiamus gaudia vitæ. Per eumdem Christum Dominum nostrum. Amen.

V/ Domine salvum fac Regem.
R/ Et exaudi nos in die qua invocaverimus Te. (ter)

V/ Domine exaudi orationem meam.
R/ Et clamor meus ad Te veniat.

Oremus. Quaesumus, omnipotens Deus, ut famulus Tuus Ludovicus Rex noster, qui Tua miseratione suscepit regni gubernacula, virtutum etiam omnium percipiat incrementa quibus decenter ornatus est, et vitiorum monstra devitare, hostes superare, et ad Te, Qui via, veritas et vita es, gratiosus valeat pervenire. Per Christum Dominum nostrum.

Résultat de recherche d'images pour "vierge ressuscité"

Traduction

Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia, car Celui que vous avez mérité de porter dans votre sein, alléluia, est ressuscité comme Il l'a dit, alléluia, Priez Dieu pour nous, alléluia.
V. Soyez dans la joie et l'allégresse, Vierge Marie, alléluia.
R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.
Prions : Dieu, qui, par la Résurrection de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez voulu réjouir le monde, faites-nous parvenir, par la prière de la Vierge Marie, sa mère, aux joies de la vie éternelle. Par le Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il.

Résultat de recherche d'images pour "vierge ressuscité"
Merci Notre-Dame pour votre foi, votre espérance et votre charité !

Résultat de recherche d'images pour "benoit xvi pâques"
90e anniversaire de S.S. le pape Benoît XVI.

Résultat de recherche d'images pour "vierge ressuscité"

Très sainte fête de Pâques !