Actualités en bref

Autriche-Hongrie
Ce 30 novembre est commémoré le centenaire des obsèques de l'empereur François-Joseph.


Belgique
Liste civile 2017
Le presse a annoncé que la Famille royale recevrait en 2017 la somme de 35.687.000 euros. La liste civile de S.M. le Roi est fixée à 11.786.000 euros (193.000 euros de plus en raison de l’indexation), montant sur lequel est notamment prélevé le paiement des salaires de ses collaborateurs. S.M. le roi Albert recevra quant à lui 924.000 euros (augmentation de 16.000 euros). Quant à LL.AA.RR. la princesse Astrid et le prince Laurent, ils recevront respectivement 321.000 et 308.000 euros.

ppe16101332
Cambodge
Le dictateur chinois visite la Reine-Mère
Le dictateur de la République populaire de Chine (Chine communiste), Xi Jinping, a été reçu par S.M. la Reine-Mère du Cambodge, Monineath.






cartel-virtuti-et-meritoEspagne
Tricentenaire de la naissance de Charles III
A l'occasion du 3e centenaire de la naissance du roi Charles III d'Espagne (1716-1788), le royaume organisait une exposition au musée Maison de la Monnaie à Madrid. S.A.R. le duc de Castro, l'un de ses descendants, avait prêté nombre de souvenirs personnels.
Fils de Philippe V, duc de Parme et de Plaisance (1731-1735), roi de Naples (1734) et de Sicile (1735-1759), puis roi d'Espagne de 1759 à sa mort, son blason fut porté par ses successeurs jusqu'en 1931.

princecharlesattendsconsecrationnewstzkt3lwbsqyslGrande-Bretagne
Cathédrale orientale consacrée
S.A.R. le prince de Galles était invité à Londres à la consécration de la cathédrale orthodoxe syriaque Saint-Thomas.

princecharlesattendsconsecrationnewstpotlgyyh4ijl


Prince Felix of Luxembourg and his wife Claire Lademacher pose for the media in front of hotel Villa Rothschild Kempinski after their civil wedding in Koenigstein, Germany, Tuesday Sept. 17, 2013. The church wedding will take place in France on Sept. 21, 2013. Prince Felix Leopold Marie Guillaume of Luxembourg is the second son of Grand Duke Henri and Grand Duchess Maria Teresa. (AP Photo/dpa,Roland Holschneider)
Luxembourg
Résultat de recherche d'images pour "luxembourg blason"Naissance princière
LL.AA.RR. le prince et la princesse Félix de Luxembourg ont la joie d'annoncer la naissance d'un fils, dont nous ne connaissons pas encore le nom. Frère d'Amélie (Amalia) et neveu de S.A.R. le grand-duc héritier, le nouveau petit prince luxembourgeois est le 42e successible à la Couronne de France, et le 4e pour celle de Luxembourg.


Pays-Bas
Visite d'Etat des souverains belges
LL.MM. le roi et la reine des Pays-Bas ont reçu pour une visite d'Etat LL.MM. le roi et la reine des Belges. En leur présence a été signé par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs une modification minime de leur frontière : dix hectares de la province de Liège contre trois néerlandais.
« La signature de ce traité est la conséquence de travaux sur le lit de la Meuse au début des années 60. Les terres concernées sont des zones naturelles dans la région de Visé, en bordure de Meuse. Aucun habitant n’est donc concerné. A l’époque, le cours du fleuve, qui faisait office de frontière naturelle, avait dû être rectifié et treize hectares se sont alors retrouvés rattachés géographiquement aux Pays-Bas, sans aucun autre accès. Une configuration qui posait quelques problèmes, notamment en termes de police. En échange, la Belgique va récupérer trois hectares de terrain ». 

reyes_portugal_20161128_04Portugal
Visite d'Etat des Rois catholiques
LL.MM. le roi et la reine d'Espagne ont été accueillis au Portugal pour une visite d'Etat. LL.MM. le roi et la reine titulaires de Portugal, le duc et la duchesse de Bragance, participaient au banquet d'Etat organisé à Guimares.

Prusse
Naissance d'un prince Hohenzollern

S.M. la reine Sophie vient de donner au roi titulaire de Prusse, S.M. le roi Georges-Frédéric Ier, un troisième fils (et quatrième enfant) : S.A.R. le prince Henri Albert Jean Georges de Prusse. Les parents du bébé, mariés depuis cinq ans, sont rois titulaires de Prusse depuis 1994.
42
Serbie
Le prince Alexandre à Belgrade
S.M. le roi titulaire de Serbie, le prince Alexandre, a honoré à Belgrade, devant sa statue, le héros serbe (face aux Ottomans) Vasa Carapic (1768-1806) à l’occasion du 210e anniversaire de son décès.


Thaïlande
Fin de Régence
3963794600000578-0-image-a-47_1476475020508
1968113976Alors que la Famille royale vient honorer son monarque défunt et suite à la demande de S.A.R. le prince héritier de Thaïlande qui souhaitait un « délai » avant de monter sur le trône, Prem Tinsulanonda, âgé de 96 ans (au centre sur la photographie de droite), chef du Conseil privé du roi Bhumibol, avait été désigné régent conformément aux dispositions de la Constitution.

161123hmdvatikanen06fotojohantegel


Vatican
La reine de Suède chez le Pape

S.M. la reine de Suède a participé à une réunion de lutte contre la dépendance aux drogues.




Source : N&R

Neuvaine à l'Immaculée Conception

Afficher l'image d'origine
(29 novembre - 7 décembre)

Afficher l'image d'origine
Peinture de Murillo, au Prado, Madrid.



3 – Sicut lilium inter spinas : inter filias sic tu Virgo benedicta.
Tuum refulget vestimentum ut nix candidum ;
sicut sol facies tua.
4 – In te spes vitae et virtutis, omnis gratia et viae et veritatis.
Post te curremus in odorem suavissimum
trahentium unguentorum.
5 – Hortus conclusus, fons signatus, Dei Genitrix, et gratiae paradisus.
Imber abiit et recessit, hiems transiit,
jam flores apparuerunt.
6 – In terra nostra vox audita, vox dulcissima : vox turturis, vox columbae.
Assume pennas, o columba, formosissima !
Surge, propera et veni.
3 – Comme le lis entre les épines : ainsi êtes vous entre les jeunes filles, ô Vierge bénie.
Votre vêtement resplendit blanc comme la neige ; votre visage est semblable au soleil.
4 – En vous réside l’espoir de la vie et de la vertu, toute grâce de conduite et de vérité.
A votre suite nous courrons à l’odeur très suave de vos parfums qui nous attirent.
5 –  Jardin clos, fontaine scellée, ô Mère de Dieu, paradis de la grâce. La pluie a cessé et s’en est allée, l’hiver est passé, déjà les fleurs sont apparues.
6 –Sur notre terre, une voix s’est fait entendre, une très douce voix : voix de la tourterelle, voix de la colombe. Prenez votre vol, ô colombe infiniment belle !
Levez-vous, hâtez-vous et venez.

Afficher l'image d'origine

Citation

La chauve-souris et les deux belettes.

Une chauve-souris donna tête baissée
Dans un nid de Belette ; et sitôt qu'elle y fut,
L'autre, envers les souris de longtemps courroucée,
Pour la dévorer accourut.
« Quoi ! vous osez, dit-elle, à mes yeux vous produire,
Après que votre race a tâché de me nuire !
N'êtes-vous pas souris ? Parlez sans fiction.
Oui, vous l'êtes, ou bien je ne suis pas Belette.
— Pardonnez-moi, dit la pauvrette,
Ce n'est pas ma profession.
Moi, Souris ! Des méchants vous ont dit ces nouvelles.
Grâce à l'Auteur de l'Univers,
Je suis oiseau ; voyez mes ailes :
Vive la gent qui fend les airs ! »
Sa raison plut, et sembla bonne,
Elle fait si bien qu'on lui donne
Liberté de se retirer.
Deux jours après, notre étourdie
Aveuglement va se fourrer
Chez une autre Belette aux Oiseaux ennemie.
La voilà derechef en danger de sa vie.
La Dame du logis avec un long museau
S'en allait la croquer en qualité d'oiseau,
Quand elle protesta qu'on lui faisait outrage :
« Moi, pour telle passer ? Vous n'y regardez pas.
Qui fait l'oiseau ? c'est le plumage.
Je suis Souris : vivent les Rats !
Jupiter confonde les Chats ! »
Par cette adroite répartie
Elle sauva deux fois sa vie.

Plusieurs se sont trouvés qui d'écharpes changeants,
Aux dangers, ainsi qu'elle, ont souvent fait la figue.

Le Sage dit, selon les gens :
« Vive le roi ! vive la Ligue ! »
Jean de La Fontaine

L'image de la semaine








Deux reines à la Chapelle sixtine
S.M. la reine Silvia de Suède et S.A.R. la princesse Béatrice des Pays-Bas ont inauguré l’exposition « Rembrandt au Vatican : images du ciel et de la terre », dont les tableaux proviennent du musée suédois Zorn et de la collection néerlandaise Kremer.

Citation

"L’avortement, c’est l’achèvement de la modernité
C’est que l’avortement est la quintessence du système de la démocratie moderne. Il est l’expression la plus poussée de la souveraineté de l’être humain, l’affirmation la plus absolue de son autonomie radicale, l’incarnation la plus totale de la liberté individuelle. L’avortement, c’est l’achèvement de la modernité, l’eau baptismale du système idéologico-institutionnel dans lequel nous sommes plongés. À défaut d’en prendre conscience et d’accepter en priorité de porter nos efforts à le remettre en cause, nous ne cessons de le conforter par des choix de demi-mesures. Nous colmatons peut-être des brèches dans l’urgence, mais ce sont celles d’un mur qui risque de nous écraser.
L’impossibilité de parler de l’avortement, de pouvoir le remettre en cause, de proposer des solutions alternatives (qui existent) font bien de ce sujet le tabou de notre société. C’est-à-dire un thème sacralisé en dehors de tout champs rationnel, laissant seulement la place à la seule émotivité qui déferle et emporte tout sur son passage. Notre société tend ainsi à se disloquer et à redevenir primitive."

Philippe Maxence
L'Homme nouveau

Domine salvum fac Regem



28 novembre 1832 : Naissance de Jean-Baptiste Lully à Florence (grand-duché de Toscane).
Mort le 22 mars 1687 à Paris, son tombeau se trouve en la basilique Notre-Dame des Victoires,
malgré sa profanation par la Commune en 1871.

Afficher l'image d'origine

28 novembre

Fête de sainte Catherine Labouré

Afficher l'image d'origine

Née le 2 mai 1806 (il y a 210 ans)
Reçoit les apparitions les 19 juillet (fête de S. Vincent de Paul) et 27 novembre 1830
Morte le 31 décembre 1876 à 70 ans (il y a 140 ans)
Béatifiée par Pie XI le 28 mai 1933
Canonisée par Pie XII le 27 juillet 1947 (70 ans l'an prochain)
Repose en la chapelle de la rue du Bac


"Elle passait inaperçue" disait une Soeur...

Afficher l'image d'origine

La Croix de la victoire
Quelques mois après la fin de la Révolution de 1848, Catherine Labouré eut la vision d’une « Croix de la Victoire », d'un monument qu’il se serait agi d’édifier à Paris. Elle s’empresse, bien sûr, d’aller le dire à l'abbé Aladel [son confesseur], deux fois, et même de le mettre par écrit, à chaud, dès le 30 juillet 1848, de crainte d’oublier un détail : « Il y aura des ennemis de la religion qui chercheront et promèneront une Croix couverte d’un voile noir qui portera la terreur dans les esprits. Mais la Croix triomphera. Il y aura une Croix que l’on appellera la Croix de la Victoire, qui portera la livrée de la nation, elle sera plantée du côté de Notre-Dame, sur la place des victimes. La voici : une Croix sera faite d’un bois précieux, étranger. Elle sera garnie. Elle aura des pommes d’or aux extrémités. Le Christ sera grand ; la tête penchée du côté du cœur, la plaie du côté droit où il coule beaucoup de sang ». Et de continuer : « Cette croix sera appelée la Croix de la Victoire. Elle sera en grande vénération. De toute la France et des pays les plus éloignés, et même de l’étranger, les uns y viendront par dévotion, les autres en pèlerinage, et d’autres par curiosité. Enfin, il se fera des protections toutes particulières qui tiendront du miracle. Il ne viendra pas une personne à Paris qui ne vienne voir et visiter cette croix, comme une œuvre d’art. » […]
« Sur le pied de la Croix, il sera représenté toute cette révolution, telle qu’elle s’est passée. Le pied de la croix m’a paru avoir de 10 à 12 pieds [environ 3,5 mètres] en carré, et la croix de 15 à 20 pieds [de 4,5 à 6 mètres] en hauteur. Et, une fois élevée, elle m’apparaissait à peu près de 30 pieds [9 mètres] de hauteur. Sous cette croix, il reposera une partie des morts et des blessés pendant les événements si pénibles... » [...] « La croix m'apparut de toute beauté. Notre-Seigneur était comme s'il venait de mourir. La couronne d'épines sur Sa tête, les cheveux épars dans la couronne par-derrière, la tête penchée du côté du cœur ».
Mais l’abbé Aladel, son confesseur, n’en tint pas compte. C’est pourquoi, elle lui écrivit peu après cette lettre : « Je vous parle de cette croix, après avoir consulté le Bon Dieu, la Sainte Vierge et notre bon père saint Vincent, le jour de sa fête et tout l’octave où je me suis abandonnée toute à Lui, et le priai qu’Il m’ôte toute pensée singulière à ce sujet et à tant d’autres. Au lieu de me trouver soulagée, je me suis sentie de plus en plus pressée de vous donner tout par écrit. Ainsi par obéissance, je me soumets. Je pense que je n’en serai plus inquiétée. Je suis, avec le plus profond respect, votre fille toute dévouée au Sacré-Cœur de Jésus et de Marie ». Cette croix n’est, à ce jour, toujours pas érigée.

Ô Marie conçue sans péché,
priez pour nous qui avons recours à vous.

20-N

 Suite à la Messe de Requiem célébrée le 20 novembre dernier par la Confrérie royale.

Queridos amigos :
Muchas gracias por su recuerdo del Caudillo en esta fecha y muchísimas gracias aún por la Misa que van a decir Vds. por su alma.
Reciban un fuerte abrazo,
Fundación Nacional Francisco Franco

Résultat de recherche d'images pour "fundacion francisco franco""Chers amis,
Merci beaucoup pour votre souvenir du Caudillo à cette date [du 20 novembre, date de sa mort en 1975, NDLR] et merci encore infiniment pour la Messe que vous allez dire pour son âme.
Recevez nos salutations les meilleures,
Fondation nationale Francisco-Franco".
La F.N.F.F., qui célèbre ses 40 ans cette année, est présidée par S.Exc. la duchesse de Franco, "Carmencita", fille aînée du Généralissime, Grande d'Espagne et grand-mère maternelle de S.M. le roi de France.
Elle doit faire face à une opposition toujours vivace, qui salit encore aujourd'hui l'image du sauveur de l'Eglise et de l'Espagne. "Rien n'unit plus la gauche et les indépendantistes en Espagne que leur haine de Franco".

Amoris Laetitia

Des 5 dubia cardinalices

restés sans réponse pontificale

BlasonBlason
BlasonBlasonvv
Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origineImage illustrative de l'article Carlo CaffarraAfficher l'image d'origine




L’envoi de la lettre qui suit au Pape François des quatre cardinaux que nous sommes a pour origine une profonde préoccupation pastorale.
Nous avons constaté, chez beaucoup de fidèles, un grave désarroi et une grande confusion à propos de questions très importantes pour la vie de l’Église. Nous avons remarqué que même au sein du collège épiscopal sont données des interprétations contradictoires du chapitre VIII d’"Amoris lætitia".
La grande Tradition de l’Église nous enseigne que le moyen de sortir de situations comme celle-ci est d’avoir recours au Saint-Père, en demandant au Siège Apostolique de résoudre ces doutes qui sont à l’origine du désarroi et de la confusion. 
Notre geste est donc un acte de justice et de charité. 
De justice : en prenant cette initiative, nous professons que le ministère pétrinien est le ministère de l’unité et que c’est à Pierre, c’est-à-dire au Pape, qu’incombe le service qui consiste à confirmer dans la foi. 
De charité : nous voulons aider le Pape à prévenir des divisions et des oppositions au sein de l’Église, en lui demandant de dissiper toute ambigüité. 
Nous avons également rempli un devoir précis. D’après le Code de droit canonique (canon 349), la mission d’aider le Pape dans le gouvernement de l’Église universelle est confiée aux cardinaux, y compris lorsqu’ils agissent individuellement. 
Le Saint-Père a décidé de ne pas répondre. Nous avons interprété cette décision souveraine qu’il a prise comme une invitation à continuer cette réflexion et cette discussion calme et respectueuse.
Et par conséquent nous informons de notre initiative tout le peuple de Dieu, en lui proposant toute la documentation.
Nous voulons espérer que personne n’interprétera cette démarche en fonction du schéma “progressistes-conservateurs”, ce qui serait complètement erroné. Nous sommes profondément soucieux du véritable bien des âmes, qui est la loi suprême de l’Église, et non pas de faire progresser au sein de l’Église une quelconque forme de politique.
Nous voulons espérer que personne ne nous considérera injustement comme des adversaires du Saint-Père ni comme des hommes dépourvus de miséricorde. Ce que nous avons fait et que nous sommes en train de faire est inspiré par la profonde affection collégiale qui nous unit au Pape et par notre souci passionné du bien des fidèles.  
Card. Walter Brandmüller

Card. Raymond L. Burke
Card. Carlo Caffarra
Card. Joachim Meisner 


Lettre des quatre cardinaux au pape


A notre Saint-Père, le Pape François
Et, pour information, à Son Éminence le Cardinal Gerhard L. Müller



Très Saint Père,
À la suite de la publication de Votre Exhortation Apostolique "Amoris lætitia", des théologiens et des chercheurs ont proposé des interprétations non seulement divergentes, mais même contradictoires, surtout en ce qui concerne le chapitre VIII. De plus, les médias ont monté en épingle cette polémique, provoquant ainsi de l’incertitude, de la confusion et du désarroi chez un grand nombre de fidèles. 
En conséquence, de très nombreuses questions relatives à la juste interprétation à donner au chapitre VIII de l’Exhortation ont été adressées à nous, soussignés, mais aussi à beaucoup d’Évêques et de Prêtres, par des fidèles appartenant à toutes catégories sociales. 
Aujourd’hui, poussés en conscience par notre responsabilité pastorale et désirant concrétiser de plus en plus cette synodalité à laquelle Votre Sainteté nous exhorte, nous nous permettons, avec un profond respect, de Vous demander, Très Saint Père, en tant que Maître suprême de la foi appelé par le Christ Ressuscité à confirmer ses frères dans la foi, de résoudre les incertitudes et de faire la lumière, en ayant la bonté de répondre aux "Dubia" que nous nous permettons de joindre à la présente lettre.
Que Votre Sainteté veuille bien nous bénir, nous qui L’assurons de toujours l’inclure dans nos prières. 
Card. Walter Brandmüller

Card. Raymond L. Burke
Card. Carlo Caffarra
Card. Joachim Meisner
Rome, le 19 septembre 2016


Les Dubia


1. Il est demandé si, en conséquence de ce qui est affirmé dans "Amoris lætitia" aux nn. 300-305, il est maintenant devenu possible d’absoudre dans le sacrement de Pénitence et donc d’admettre à la Sainte Eucharistie une personne qui, étant liée par un lien matrimonial valide, vit "more uxorio" avec une autre personne, sans que soient remplies les conditions prévues par "Familiaris consortio" au n. 84 et réaffirmées ensuite par "Reconciliatio et pænitentia" au n. 34 et par "Sacramentum caritatis" au n. 29. L’expression "dans certains cas" de la note 351 (n. 305) de l’exhortation "Amoris lætitia" peut-elle être appliquée aux divorcés remariés qui continuent à vivre "more uxorio" ? 
2. Après l’exhortation post-synodale "Amoris lætitia" (cf. n. 304), l’enseignement de l’encyclique [...] "Veritatis splendor" n. 79, fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition de l’Église, à propos de l’existence de normes morales absolues, obligatoires sans exception, qui interdisent des actes intrinsèquement mauvais, continue-t-il à être valide ? 
3. Après "Amoris lætitia" n. 301, est-il encore possible d’affirmer qu’une personne qui vit habituellement en contradiction avec un commandement de la loi de Dieu, comme par exemple celui qui interdit l’adultère (cf. Mt 19, 3-9), se trouve dans une situation objective de péché grave habituel (cf. Conseil pontifical pour les textes législatifs, Déclaration du 24 juin 2000) ? 
4. Après les affirmations contenues dans "Amoris lætitia" n. 302 à propos des "circonstances qui atténuent la responsabilité morale", faut-il encore considérer comme valide l’enseignement de l’encyclique [...] "Veritatis splendor" n. 81, fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition de l’Église, selon lequel "les circonstances ou les intentions ne pourront jamais transformer un acte intrinsèquement malhonnête de par son objet en un acte subjectivement honnête ou défendable comme choix" ?
5. Après "Amoris lætitia" n. 303, faut-il considérer comme encore valide l’enseignement de l’encyclique [...] "Veritatis splendor" n. 56, fondé sur la Sainte Écriture et sur la Tradition de l’Église, qui exclut une interprétation créatrive du rôle de la conscience et affirme que la conscience n’est jamais autorisée à légitimer des exceptions aux normes morales absolues qui interdisent des actes intrinsèquement mauvais de par leur objet ?


27 novembre

Office divin de la Manifestation de Notre-Dame de la Médaille miraculeuse

(reporté cette année au lundi 28 novembre du fait du 1er dimanche de l'Avent)


A MM. les Ecclésiastiques

Office de l'Immaculée Conception, sauf :

Aux 1res Vêpres :



Aux 2es Vêpres :



Pour la Messe, voir à la fin du Missel Romain, "Propre à certains lieux".